Troubles cognitifs versus confusion mentale

Avatar de l’utilisateur
Nooki
Fidèle
Messages : 468
Inscription : 01 août 2013, 21:10

Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar Nooki » 24 nov. 2015, 18:29

Hello la dedans :-)
Cela fait un moment que je ne suis pas passée par ici enfin si mais plutôt je n'ai pas posté
J'avais parlé des troubles cognitifs plutôt rigolos dont je souffrais
En ce moment si je dois passer chez le boulanger et chez le pharmacien soit on bouffe soit on se soigne :-)
Je dois tout noter .
Par contre que faire contre la confusion mentale ? être incapable de relater de maniére concise un événement récent?
Comment faire un planning quand on est incapable de dérouler une logique?
Souffrez vous aussi de confusion et comment se manifeste-elle?
Cordialement
Nooki
La Sep est pour l'instant une maladie d'origine inconnue que l'on soigne à coup d'hypothèses (Nooki)

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar fafalarousse » 25 nov. 2015, 00:41

tiens revoilà nooki coucou toi !
ah ces saloperies de troubles cognitifs !! on ne peut rien y faire, peu être essayer de se concentrer, mais c'est tout aussi difficile de se concentrer....
ça on s'en passerait bien. et aucun traitement prévu. donc voila, faut faire avec, et quand on a des responsabilités dans son boulot, c'est hard. crois moi, je suis passée par la, je compatis. pour les courses si je ne fais pas un papier, en mettant bien le type de magasin, je fais n'importe quoi. j'ai l'air d'une débile, et parfois je me demande si je ne suis pas débile. ces confusions en tout genre sont atroces quand on bosse, un jour on m'a ressorti une lettre que j'avais écrite, on ne pouvait même pas me relire, tout était mélangé ! tout se mélange dans notre tête, alors ne pas paniquer sinon c'est pire, il faut faire autre chose puis revenir dessus. c'est le seul moyen que j'avais trouvé. et se reposer. car la fatigue ça empire tout !
maintenant, que je fasse des bêtises, que je change les mots aussi bien oraux qu'écrits je m'en fiche, je suis retraitée, et si il y en a 1 ou 2 qui se fichent de moi ici, ça me passe au dessus de la tête, quand ça leur arrivera ils se retrouveront tout bêtes, mais je comprend ce que tu ressens.
bon courage, tu dois en avoir besoin.
bisous
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
Nooki
Fidèle
Messages : 468
Inscription : 01 août 2013, 21:10

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar Nooki » 25 nov. 2015, 09:51

Hello Fafa

Effectivement plus je suis fatiguée plus je suis confuse, mais plus je suis confuse plus j'ai peur de faire des erreurs, donc plus je stresse et plus je stresse moins je dors :-)
Mon problème c'est les pétages de plombs au taf pour des broutilles , j'en ai tellement honte après .
Disons qu'en ce moment c'est assez dur même a la maison mon entourage ne comprend pas toujours mes absences j'en ai marre d'entendre mais je te l'ait dit hier .( oui tu m'a dit un truc hier mais quoi ? )
J'ai voulu faire un tableau avec les activités de chacun (qui bosse, qui est en congé ,qui mange a la maison ,ou en dehors)mais ils ne comprennent pas que j'ai besoin de ce soutient
Si j'agace même ma famille je comprend l’énervement de mes collègues.
Marre de me trouver devant un terminal de paiement et ne plus me rappeler mon code
Visiblement mon passage sous copaxone n'a pas été un grand succès même si je me sentait beaucoup mieux avec ce traitement , ma sep a beaucoup évolué je vois le neuro le mois prochain et pour une fois je pense que je vais y amener mon mari cela m'obligera a dire ce qui ne va pas plutôt que bonjour docteur je vais bien au revoir docteur :-)
Et pour le travail il va bien falloir que je prenne une décision chez nous les entreprises ne sont pas obligées au reclassement professionnel
La Sep est pour l'instant une maladie d'origine inconnue que l'on soigne à coup d'hypothèses (Nooki)

Avatar de l’utilisateur
patoune78
Passionné(e)
Messages : 1960
Inscription : 26 oct. 2015, 15:56
Ville de résidence : sartrouville
Prénom : patricia
Contact :

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar patoune78 » 25 nov. 2015, 10:23

Bonjour toutes et tous,
je suis aussi incapable de raconter un épisode à mon mari s'il l'a raté. Je cherche aussi mes mots, quand je travaillais (en crèche) il m'arrivait de ne plus me rappeler ce que m'avaient dit les parents surtout s'ils étaient au téléphone.
En rééducation, j'ai eu des séances d'orthophonie, ce n'est pas forcément pour les problèmes de diction mais aussi pour la mémoire.jouer au mémo, répéter une liste de chiffre, jouer à reproduire une suite de notes( tu vois j'ai oublié le nom du jeu).
Je connais ce problème de buter sur un mot et de voir la personne devant moi qui trouve que ton histoire est longue.
C'est ragee ragee
sep diagnostiquée en 1997, premiers symptômes en 1991, suite au vaccin contre l'hépatite B.

Cette sep dormait, pourquoi ce vaccin l'a réveillée???

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar fafalarousse » 25 nov. 2015, 11:04

coucou patoune
j'utilise mon piano pour me rééduquer les mains, bien sur, mais aussi la mémoire, c'est plus motivant pour moi, 1 h le matin, 1 h l'apres midi. l'apres midi, ça va je me souviens, mais le matin, non seulement j'ai oublié ce que j'avais fait la veille, mais je suis obligée de réétudier le solfège, et oui, tous les matins, je ne sais plus ou sont les notes sur la portée.
et ça fait 2 ans que je fais ça, et très légers progres, je peux jouer sans réviser les morceaux que j'ai étudié au début, avec de moins en moins de fautes. pour les récents, prévoir un délai :mrgreen
pour la souplesse des doigts, ça va mieux mais je ne sais toujours pas écrire et coudre, c'est le but que je me suis fixée.c'est plus fin que les touches d'un piano.
et pourtant j'étais orthophoniste et psychomotricienne à 23 ans + spé psychologue, (choix fait quand j'ai appris ma maladie puisque je commençait médecine pour devenir chirurgien) avant de m'évader vers la vente de matériel chirurgical hi tech, ne supportant plus les hypocondriaques. oh je me décourage pas. je suis tétue comme une bretonne. mais je ne rêve pas non plus. les signes cognitifs on ne s'en débarrasse pas, on essaye de faire avec. je crois que c'est le pire coté de la sep, devenir incapable de faire travailler son cerveau correctement. au lycée j'étais la surdouée détestée, car une simple lecture, hop je savais par cœur, et à la fin de ma vie de travailleur, j'étais la mauvaise sous douée. même en tant que cadre sup qui délègue un max. ainsi va la vie.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
patoune78
Passionné(e)
Messages : 1960
Inscription : 26 oct. 2015, 15:56
Ville de résidence : sartrouville
Prénom : patricia
Contact :

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar patoune78 » 25 nov. 2015, 11:47

Bravo pour ton parcourt Fafa, dommage pour sa fin. Du piano j'en faisais petite, maintenant j'aurais du mal avec ma main gauche qui ne répond plus à la finesse et qui tremble à force d'utilisation,j'ai cousu hier et au bout de 2mn, j'avais l'impression d'avoir parkinson. Une gamine aurait mieux fait. Les aiguilles miracles (sans chas mais juste un passage pour passer le fil) sont très utiles.
L'ergothérapie aussi à fait parti de ma rééducation, le plus fou c'est quand elle pique ou touche les doigts, à force je ne fais plus la différence.
En ortho pourquoi après une liste de mots lus plusieurs fois dans différents ordres, j'oubliais un même mot.
C'est pénible de se sentir ridicule.
sep diagnostiquée en 1997, premiers symptômes en 1991, suite au vaccin contre l'hépatite B.

Cette sep dormait, pourquoi ce vaccin l'a réveillée???

kavalerie
Confirmé(e)
Messages : 102
Inscription : 24 juil. 2015, 11:52
Contact :

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar kavalerie » 25 nov. 2015, 14:09

Bonjour
Je ne voudrais pas polluer ce post mais j'ai une question qui me taraude depuis un moment. Pour ressentir les troubles cognitifs dont vous parler faut-il nécessairement avoir des plaques cérébrales ou est ce lié à autre chose comme la fatigue liée à la SEP par exemple?

Avatar de l’utilisateur
patoune78
Passionné(e)
Messages : 1960
Inscription : 26 oct. 2015, 15:56
Ville de résidence : sartrouville
Prénom : patricia
Contact :

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar patoune78 » 25 nov. 2015, 14:22

disons que c'est un des effets néfastes de la sep et certainement d'autres maladies neuro.
A partir du moment où le cerveau est touché. Alzheimer, Parkinson et autres ..... les neurones font se qu'ils veulent de nous. Nous sommes à leur merci mais nous combattons.
sep diagnostiquée en 1997, premiers symptômes en 1991, suite au vaccin contre l'hépatite B.

Cette sep dormait, pourquoi ce vaccin l'a réveillée???

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Troubles cognitifs versus confusion mentale

Messagepar fafalarousse » 25 nov. 2015, 19:51

http://www.inserm.fr/thematiques/neuros ... x-medicaux

un extrait sur les signes cognitifs.
Siège de la perception, de l’action et de la cognition, le système nerveux central et périphérique peut être l’objet de déficits, de dysfonctionnements et de pathologies représentant de graves problèmes de santé publique, voire de grandes questions de société.
.......
Parmi les affections neurologiques, les maladies neurodégénératives occupent une place prépondérante en raison de leur gravité et de leur fréquence croissante liée au vieillissement de la population. En France, plus de 860 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer et 100 000 de la maladie de Parkinson. D’autres pathologies ont une incidence ou prévalence importante : accidents vasculaires cérébraux (150 000 nouveaux cas par an), épilepsie (500 000 patients) ou sclérose en plaques (60 000 cas). Les plus jeunes sont touchés par les troubles liés au développement comme la dyslexie, les troubles de l’attention, la dyspraxie ou la dyscalculie (6 % des enfants souffrent de dyslexie ou de troubles apparentés). Et l’on compte par centaines les maladies rares, comme le syndrome de l’X fragile, le syndrome de Gilles de la Tourette ou l'ataxie de Friedreich.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.


Revenir vers « DIFFICULTE D'ELOCUTION »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité