Agressivité

marjo
Débutant(e)
Messages : 7
Inscription : 16 sept. 2010, 00:46
Contact :

Agressivité

Messagepar marjo » 22 févr. 2011, 20:40

Bonjour, voila il m'etait deja arrivé par le passé une chose similaire qui avait passé par elle meme. Mais voila que cette fois si ca ne passe pas et ca empire!!! Je suis frustré, enragée, agressive en résumé je ne suis pas endurable héhé Et ce sans raison, un rien me tombe sur les nerfs. Il va de soit que certaines personnes de mon entourage n'en peuve plus (mon conjoint en particulier) Je me demande est-ce une dépression? Est-ce normal? Il y a t-il un lien avec la Sclérose??Vous est-il deja arrivé quelques choses de similaire?Qu'avez vous fait? Je m'enferme chez moi afin deviter mon entourage, car avec mon super caractere je suis hyper blessante :( Merci d,avance pour vos réponses! ;)

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Messagepar Lelette » 22 févr. 2011, 22:42

Bonsoir Marjo. As-tu un traitement de fond du type interféron ? Ceux-ci peuvent en effet jouer sur l'humeur.

marjo
Débutant(e)
Messages : 7
Inscription : 16 sept. 2010, 00:46
Contact :

Messagepar marjo » 23 févr. 2011, 02:06

Non je ne prend rien même si on me conseil le contraire.

Avatar de l’utilisateur
Nanoue
Fidèle
Messages : 382
Inscription : 06 févr. 2011, 07:28
Localisation : France - Région parisienne
Contact :

Messagepar Nanoue » 23 févr. 2011, 04:03

Ton message m'interpelle, car je réalise que moi aussi... (sep depuis 6 ans, 3 poussées, mais j'allais bien jusque l'été dernier) pas de traitement non plus.
Par contre (je voulais faire un sujet aussi).. j'en veux à la terre entière parce que j'ai l'impression que les gens te délaissent quand ils apprennent ta maladie.. mais je me mens à moi même. Si je réfléchis, je suis sens arrêt ignoble avec tout le monde. Je ne supporte rien ni personne, et c'est vrai que j'ai de bas un caractère à être franche, mais là, je suis devenue souvent blessante, cassante.. et.. résultat : j'ai fait le vide autour de moi je crois...
Plus d'amis, je ne vois quasiment plus ma famille, et pas de conjoint...
Je sais pas quoi te dire. Ton poste m'a juste interpelée, car quelques personnes m'ont dit que j'étais invivable.
Comme je disais ailleurs, je vis la maladie dans le déni.. ne veux pas de traitement, tente d'oublier quand ça va... mais peut-être qu'intérieurement, j'ai pas encore "digéré" et "accepté".
Tu es peut-être dans ce cas ?
Du coup, je vois un psy depuis 1 mois.. pourtant j'étais aussi archi contre... mais finalement, j'ai l'impression que ça m'aide...
C'était juste mon ressenti, maintenant, encore une fois, on est tous différents, face à cette maladie.

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Messagepar Magie » 23 févr. 2011, 16:23

Dans mes lectures scientifiques sur la SEP, j ai lu qu'il était possible de constater un changement de caractere chez certaines personnes si des plaques se sont formé a des endroits précis du cerveau.

Bon, ne me demandé pas ou exactement, mais si je retombe sur ces articles je vous en ferait part.

Il est certain aussi que vivre dans le déni de la maladie n'aide pas vraiment. Il est impossible de l'oublier completement.

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 23 févr. 2011, 16:37

La fatigue joue peut-être aussi? Dans mon cas, quand je suis vraiment crevée, il peut arriver que je ne sois pas à prendre avec des pincettes. En fait, je passe ma journée à m'excuser parce que j'ai perdu mon calme :oops:

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Messagepar Lelette » 23 févr. 2011, 18:09

D'accord aussi avec Magie : la SEP peut se manifester par des modifications de l'humeur :? .

Avatar de l’utilisateur
kalys
Confirmé(e)
Messages : 120
Inscription : 19 mars 2010, 21:56
Localisation : Calvados
Contact :

Messagepar kalys » 20 mars 2011, 13:38

J'avoue je suis pas toujours de merveilleuse humeur, possible que la sep influe sur notre caractère.

Depuis, que j'ai été diagnostiqué, je suis passé par une phase : Ah oui et alors ... Le c'est comme ça
Mais, ça a surtout changé ma perception de ce qui m'entoure. Je relativise beaucoup, mais quand quelque chose m'exaspère, je vide mon sac. Maintenant, j'en prends et j'en laisse.

Mais quant à mettre nos sautes d'humeur sur le dos de la SEP, il faut pas exagérer non plus. Elle a bon dos, mais faudrait pas oublier que nous ne sommes pas des robots qu'elle pilote.

Certes ça nous aigrit par moment, mais je pense que nous sommes encore maitre de nos propos. N'infligeons pas ce que nous voudrions pas que l'on nous fasse.

Les paroles peuvent être plus blessantes que des actes.
Diagnostiquée mars 2010
Un blogounet : http://sep-acoeurouvert.blogspot.com/

Bérénice6
Débutant(e)
Messages : 7
Inscription : 22 mars 2011, 00:00
Contact :

Messagepar Bérénice6 » 22 mars 2011, 00:18

Je pense un peu comme Kalys.
C'est vrai que depuis qu'il a été diagnostiqué, mon mari est devenu de plus en plus difficile, mais je crois plutôt, en tout cas chez lui, que les changements d'humeur sont dû au nouveau mode de vie qu'il doit adopté, à son changement de morphologie à cause de la cortisone, et surtout la peur de l'avenir.

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Messagepar Magie » 22 mars 2011, 15:34

Kalys, nous aimerions tous que ce ne soit pas le cas, que la Sp ne donne pas de trouble de l'humeur mais malheureusement, c'est le cas.

Voici un lien de vulgarisation:
http://www.vulgaris-medical.com/encyclo ... tomes.html

''Sur le plan psycho-neurologique la sclérose en plaques s'accompagne de dysfonctionnements cognitifs c'est-à-dire globalement de perturbations des capacités intellectuelles d'un individu concerné par cette affection neurologique. Autrement dit en plus des perturbations anatomiques du système nerveux en tant que organes, on constate des désordres de la sphère affective et émotionnelle dus aux lésions (atteinte réelle du tissu nerveux) et pour une autre partie aux réactions, aux bouleversements dus à la sclérose en plaques.

Les symptômes susceptibles d'apparaître au cours de cette affection sont (liste non exhaustive) :

Une dépression ou au contraire une euphorie.
Un comportement névrotique parfois même psychotique (confusions, hallucinations, bouffées délirantes) susceptibles de faire confondre cette maladie neurologique avec une affection psychiatrique de type schizophrénie, paranoïa et plus exceptionnellement une hébéphréno-catatonie (accès de colère et de violence ou au contraire une inertie psychomotrice, une négation).
Une manie (au sens psychologique du terme) comportant des troubles de l’humeur à type d'excitation psychomotrice, d'instabilité, de troubles de l’attention.
Dans certains cas ces symptômes sont susceptibles d'apparaître avant les symptômes liés à une atteinte neurologique. Il semblerait que les lésions susceptibles d'engendrer les symptômes précédemment cités soient situées dans la substance blanche de la région temporale, celles qui jouxtent les cornes temporales ou dans la région temporo-pariétale et frontale entre autres. ''

Et ce lien d'une étude:

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=15166384

et un extrait
''...Le fonctionnement psychologique des patients de notre étude est différent des sujets témoins issus de la population générale. Les principales composantes en sont : l'anxiété, l'alexithymie, la difficulté dans la compréhension des émotions, les troubles de mémoire et de fluidité verbale. En conclusion, l'accent est porté sur la nécessité d'une prise en charge systématique et précoce des désordres étudiés. Ils constituent un handicap souvent méconnu dont le retentissement sur la vie quotidienne des patients et de leur famille est source de difficultés d'adaptation relationnelle et sociale.''

Avatar de l’utilisateur
Kosok
Accro
Messages : 2704
Inscription : 12 juin 2009, 23:29
Localisation : Pas-de-Calais
Contact :

Messagepar Kosok » 22 mars 2011, 22:30

Je confirme les propos de Magie.
Mais je comprends la réaction de Kalys!
Qu'est-ce qui est pathologique et qu'est-ce qui ne l'est pas? Pas facile de faire le tri n'est-ce pas?
Je crois qu'il ne faut pas hésiter à consulter quand on sent que quelque chose ne va pas!
Bétaferonette (un an), Endoxan (3 ans), Cell Cept?
Blogueuse SEPas triste: http://kosok.unblog.fr
14 poussées ouilleouillleouille!!!

Avatar de l’utilisateur
kalys
Confirmé(e)
Messages : 120
Inscription : 19 mars 2010, 21:56
Localisation : Calvados
Contact :

Messagepar kalys » 05 avr. 2011, 08:28

Merci Magie pour tes précieuses informations.

Je n'avais pas connaissance de tout ça, et franchement je préfère les mettre de de côté sinon, c'est la déprime assurée.

J'ai conscience que notre humeur et notre comportement peuvent être dirigée par la SEP, mais je refuse d'en tenir compte.
Pas envie que ça me bouffe la vie et celle de ma famille.
C'était ce que j'évoquais dans mon précédent post.

Quoiqu'il en soit, les dernières semaines ont été difficiles émotionnellement. Et, je suis obligée de constater que je démarre au quart de tour ( angoisses, tristesse, énervement ..)

Pas simple à gérer, surtout quand sa moitié ne comprend pas et met de l'huile sur le feu.

Dans ces moment là, reste plus qu'à se dire que demain, ça ira mieux.
Diagnostiquée mars 2010

Un blogounet : http://sep-acoeurouvert.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Messagepar Magie » 05 avr. 2011, 14:27

Il est certain que l'on veut tous la mettre de coté cette fichue SEP. Ne pas en tenir compte. Mais d'un autre coté, en tenir compte, savoir que certains de nos problemes psychologiques sont du a des plaques a des endroits précis, peut nous aider a les surmonter. Les surmonter sois avec des médicaments soit par un comportement qui serait facilitateur de la condition.

Et lorsque notre entourage le sait, il est plus facile de réagir en conséquence. Mais tout cela n est tellement pas simple

Avatar de l’utilisateur
Kosok
Accro
Messages : 2704
Inscription : 12 juin 2009, 23:29
Localisation : Pas-de-Calais
Contact :

Messagepar Kosok » 06 avr. 2011, 22:26

C'est vrai que notre entourage nous connait bien et sait repérer s'il y a "quelque chose qui cloche" dans notre comportement. Si on est prévenu que ce genre de symptômes peut arriver, je pense qu'on peut accepter une prise en charge aussi plus facilement pour essayer de solutionner le problème.
Bétaferonette (un an), Endoxan (3 ans), Cell Cept?
Blogueuse SEPas triste: http://kosok.unblog.fr
14 poussées ouilleouillleouille!!!

Avatar de l’utilisateur
lilibreizh
Fidèle
Messages : 737
Inscription : 12 sept. 2010, 23:35
Localisation : Au pays des elfes
Contact :

Messagepar lilibreizh » 07 avr. 2011, 10:35

C'est à mon boulot ou on a remarqué que j'ai plus le même caratère, je suis d'avantage sur les nerfs et très agréssive et des changements d'humeur. Mais sachant que j'ai d'autres problèmes à côtés je ne sais pas si je peux mettre cela sur le dos de la SEP.

Samourai
Confirmé(e)
Messages : 218
Inscription : 12 oct. 2009, 00:24
Localisation : Auvergne
Contact :

Messagepar Samourai » 07 avr. 2011, 16:48

Je voulais aussi créer un post pour ça.. ça tombe bien :)

De mon côté, je pars aussi au quart de tour, je ne garde rien je dis tout (avec ou sans les formes...) et j´ai aussi des excès de colère incontrôlable. Cependant, j´ai remarqué que juste avant ces excès de colère et de "j´en veux à la terre entière, les fourmis y compris" interviennent juste après une douleur vive au cerveau.
Les IRM ont démontré qu´il y avait une grosse charge lésionnelle sur la partie cognitive de mon cerveau.
Déjà que j´étais "pet sec" mais maintenant, ça laisse des marques..

J´essaie de me contrôler mais c´est difficile.

De plus, j´ai constaté aussi que j´étais plus émotive qu´avant. L´autre jour, je regardais un reportage sur les mariages, et j´ai pleurer tout le long. En revanche, maintenant, je suis capable de regarder les films d´horreur sans fermer les yeux.
Ce qui n´était pas le cas avant.

Donc, je pense que la sep PEUT avoir une incidence mais seulement si la charge lésionnelle correspond.

Après, bien entendu, d´autres facteurs rentrent en ligne de compte, comme le stress, les angoisses etc...cause directe de l´obligation de s´adapter à nos nouvelles conditions...
L´anxiété générée par cette épée de Damoclès ne nous rend pas non plus la tâche facile...


Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Messagepar Stéphanie2 » 01 juin 2011, 21:20

je pense que c'est très lié à la fatigue quand même. N'importe qui supporte moins bien les choses quand il/elle est fatigué(e). La douleur fait ça aussi.
Dans le même genre, le fait de ne pas supporter les "petits" problèmes des autres, c'est quelque chose qu'on a tous vécu après un deuil ou lors d'un problème grave. c'est dur de relativiser.
donc même sans zone du cerveau affectée, on est susceptible d'avoir un seuil de tolérance moins élevé.

Avatar de l’utilisateur
sunshine
Habitué(e)
Messages : 70
Inscription : 28 avr. 2011, 15:48
Localisation : Canada
Contact :

Messagepar sunshine » 02 juin 2011, 16:26

Hier soir, immense fatigue. À 19h, je ne tenais plus debout alors j'ai couché les enfants et à 19h30, je dormais profondement... jusqu'à 7h ce matin!!!

Mais voilà que ce matin, je suis agressive sans savoir pourquoi. Un rien m'énerve, j'ai envie de tout casser, je suis impatiente. J'essaie de me contrôler mais j'en suis incapable!

Et vous savez quoi? Ça m'énerve de me sentir comme ça!!! LOL!

Bref, ça ne ressemble en rien au fameux syndrôme pré-menstruel. Parce que même si le mien est particulièrement fort, j'arrive à prendre de grandes respirations et me calmer. Là, c'est différent! J'ai l'impression que quelqu'un a prit le contrôle de mon humeur et s'amuse à me faire passer de l'euphorie totale ''on nage dans le bonheur parce qu'il y a des papillons'' à cette agressivité incontrôlable...

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Messagepar Stéphanie2 » 02 juin 2011, 16:55

effectivement ça a l'air bien différent. Je ne connais pas .....et je n'ai pas envie de connaitre. Sunshine, j'espere que ça va passer rapidement.

Avatar de l’utilisateur
Virgin
Messages : 2110
Inscription : 18 oct. 2007, 16:38
Localisation : Bretagne Sud
Contact :

Messagepar Virgin » 02 juin 2011, 18:40

Merci Magie! waouw ça éclaire un peu mon attitude des derniers temps! aggressivité et colere envers autrui!! autrui étant souvent mon mari malheureusement!! :cry:
VIRGINIE 36 ans / SEP depuis 1999

sans traitement depuis juillet 2009

maman de Lilia née en janvier 2006
mamange de Yasmine née sans vie en septembre 2010
Bébé espoir en attente... Livraison prévue en Mai 2012


Revenir vers « TROUBLES DU COMPORTEMENT »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités