Nouvelle méthode d'analyse des IRM pour un diagnostic Sep plus rapide

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 4870
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Nouvelle méthode d'analyse des IRM pour un diagnostic Sep plus rapide

Messagepar Bashogun » 14 déc. 2016, 17:26

Nouvelle méthode d'analyse des IRM pour un diagnostic Sep plus rapide
February 03, 2016 - Lisa Hemrich - Health Guide

L'Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) est devenue l'un des examens cliniques les plus utilisés pour permettre de diagnostiquer une Sclérose en plaques. En général, la Sep est diagnostiquée lorsque des lésions correspondant à une démyélinisation de la substance blanche apparaissent sur l'IRM et que les patients subissent des symptômes courants. Mais la Sep n'est pas la seule maladie qui peut conduire à des lésions de la myéline dans le cerveau. La migraine, par exemple, peut causer des lésions, ce qui rend le diagnostic plus difficile à établir. Lorsqu'il apparaît à la fois des lésions qui font penser à une Sep et d'autres qui n'en relèvent pas, le radiologue peut être bien en peine pour préconiser un diagnostic.

Quand ma SEP a été diagnostiquée, l'IRM de mon centre médical était un 1.5 Tesla (T) alors que des machines plus évoluées, comme les 3T, étaient réservées aux centres de recherche. Aujourd'hui, mon centre médical dispose d'un 3T, mais certains centre de recherche ont la chance de bénéficier d'une 7T. Qu'est-ce que Tesla ? C'est une unité de mesure de la force d'un champ magnétique. Plus elle importante, plus la vitesse de traitement et le niveau de détail de l'image sont élevés.

Des chercheurs de Nottingham, au Royaume-Uni, ont essayé de trouver un moyen plus rapide et plus fiable pour identifier un Sep lors d'un diagnostic incertain. Pour ce faire, ils se sont concentrés sur des images d'IRM T2 qui peuvent afficher des hypersignaux de lésions Sep et des leurs nervures centrales blanches [NDT ou veines centro-lobulaires ?] qui ne prennent pas le contraste. Les lésions avec des nervures centrales sont appelées lésions péri-veineuses. A la lecture de votre rapport d'IRM, vous pourriez y trouver des références à des lésions péri-ventriculaires. Il s'agit de lésions situées à proximité des ventricules cérébraux (un ensemble d'espaces interconnectés remplis de liquide situé au centre du cerveau antérieur et du tronc cérébral), courantes dans la Sclérose en plaques.

Ce que les chercheurs ont découvert, c'est que le pourcentage de lésions qui sont à proximité des ventricules cérébraux peut laisser présager si un patient est atteint par la Sep. En utilisant une machine 7T à très haut champ magnétique lors d'une étude en 2013, Mistry et alii ont découvert que les patients pour lesquels plus de 40% des lésions montrent des nervures centrales développent une Sclérose en plaques ; ceux qui en avaient moins de 40% de lésions proches des ventricules cérébraux n'avaient pas de Sep. Cela s'est vérifié pour 100% des patients suivis dans l'étude.

Mais, comme indiqué plus haut, les IRM 7T étant difficiles à obtenir, les chercheurs ont chercher à savoir si l'utilisation de '3T champ-ultra-élevé' donnerait les mêmes résultats. L'équipe de recherche de l'Université de Nottingham a montré qu'en effet, la présence et et le pourcentage de lésions proches des ventricules cérébraux visibles avec une images faite par une T2-weighted permettent d'envisager une Sclérose en plaques. Dans une étude qui a suivi concernant 40 patients, tous ceux qui étaient atteints par une Sep montraient des nervures centrales sur plus de 45% des lésions cérébrales, tandis que ceux qui n'avaient pas de Sep montraient moins de 45% de nervures centrales visibles.

L'équipe de l'Université de Nottingham vient de démarrer une nouvelle étude avec des patients dont le diagnostic SEP est incertain ; ils souhaitent étendre leur étude à d'autre ville du Royaume-Uni pour que davantage de patients puissent participer à cette recherche importante. Si ce nouveau mode de dépistage et d'évaluation des lésions se révèle pertinent, il pourrait rendr e le diagnostic de la Sep plus rapide et plus fiable en utilisant les outils plus facilement disponibles en milieu clinique.

L'article, en anglais

SOURCES:
Filippi M, Evangelou N, Kangarlu A, et al. Ultra-high-field MR Imaging in Multiple Sclerosis. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2014;85(1):60-66.

Mistry N, Dixon J, Tallantyre E, et al. Central veins in brain lesions visualized with high-field magnetic resonance imaging: a pathologically specific diagnostic biomarker for inflammatory demyelination in the brain. JAMA Neurol. 2013 May;70(5):623-8. doi: 10.1001/jamaneurol.2013.1405.

University of Nottingham, UK. (Feb 1, 2016). New MRI technique offers faster diagnosis of multiple sclerosis [press release].
-----------
Lisa Emrich is author of the award-winning blog Brass and Ivory: Life with MS and RA and founder of the Carnival of MS Bloggers. Follow Lisa on Facebook, Twitter, and Pinterest.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Revenir vers « IRM »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité