présentation jacques nouveau

Votre femme, votre mari, votre fille, etc... est malade et vous devez vivre avec.
Comment supporter et que faire pour l'aider.
Règles du forum
Le caractère sérieux de cette section du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
jacques
Débutant(e)
Messages : 4
Inscription : 19 mars 2015, 06:36
Contact :

troubles psy liès à la SEP ?

Messagepar jacques » 19 mars 2015, 19:01

Bonsoir : je suis nouveau, j'ai 52 ans et mon épouse qui a une sep depuis 1991 et que j'ai connue il y près de 6 ans m'a viré du domicile conjugal alors qu'elle prétend m'aimer toujours, que je lui manque. j'ai donc dû sur sa pression et sur celle de son entourage familial qui fait un déni total de sa maladie quitter le domicile conjugal ; même son père, ancien médecin ne veut pas en parler ; depuis que j'ai quitté le domicile conjugal, elle est dans une ambivalence totale avec moi (elle m'aime et me déteste en même temps) ; je suis complètement bouleversé par son comportement ubuesque : est-ce la maladie qui l'a rendu comme ça ? Elle fait des choses contradictoires et ne s'en rend pas compte.
Merci pour votre soutien et vos réponses ; il est bien évident que je ne veux pas divorcer de ma femme si c'est la maladie qui à pris le dessus.
Bonne soirée !
Jacques

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: troubles psy liès à la SEP ?

Messagepar lobidique » 19 mars 2015, 19:38

jacques a écrit :est-ce la maladie qui l'a rendu comme ça ? Elle fait des choses contradictoires et ne s'en rend pas compte.


ça peut ...

http://scleroseenplaques.ca/fr/informat ... proaff.htm

http://scleroseenplaques.ca/fr/informat ... g_cogn.htm

http://scleroseenplaques.ca/fr/pdf/pub_cognitif.pdf

et même

http://scleroseenplaques.ca/fr/informat ... humeur.htm
Image

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

présentation jacques nouveau

Messagepar fafalarousse » 19 mars 2015, 19:57

je déplace les messages ici, car il s'agit surtout d'une présentation. et j'avoue que le titre que tu avais mis était un peu choquant pour les sépiens que nous sommes.
comme tu peux le voir, jacques sur les liens de lobidique, ce sont des signes cognitifs, et il n'y a pas grand chose à faire c'est typique à la sep, je suis pareille avec mon homme, un moment je chahute 2 j plus tard, je le vire.
le mieux serait qu'elle accepte de faire un bilan neuro psychologique, ça nous permet de mieux nous connaitre et de parfois faire attention à ce que nous disons ou faisons.

crois moi, la sep c'est un enfer, et personne ne nous comprend, et le pire c'est d'entendre parler de troubles psychiatriques !!!! j'espère que tu ne lui dis pas ça, ça n'a rien a voir. il faudrait que tu lui demandes de venir nous rejoindre, nous pourrions essayer de l'aider.
encore de la lecture pour toi, c'est difficile aussi pour toi, je m'en doute, mais quand on aime une sépienne il faut apprendre à pardonner, à oublier les choses injustes qu'elle peut dire, car parfois le sépien est incontrolable à cause de plaques mal placées dans le cerveau. nous aussi aimerions ne pas avoir de symptômes, alors essaye de la comprendre, et de l'aider à surmonter ça.

http://www.ms-diagnose.ch/fr/symptomes/ ... /index.php

en voici un extrait

Peut-on mesurer les troubles cognitifs? Comment les distinguer des autres symptômes, tels que la fatigue ou la dépression?
Les fonctions cognitives se mesurent à l’aide de tests neuropsychologiques standardisés. Il existe pour chaque classe d’âge des valeurs normales servant de références pour les valeurs individuelles mises en évidence chez les patients. Dans la SEP, les performances réalisées au cours de ces tests ne sont pas touchées dans la même mesure. Il s’est avéré que certaines fonctions cognitives de base sont plus touchées que d’autres. Il s’agit notamment de la vitesse de traitement des informations, de la mémoire de travail, de la flexibilité mentale et de l’attention. C’est la raison pour laquelle ces fonctions cognitives font l’objet d’une attention particulière lors des bilans neuropsychologiques réalisés chez les personnes atteintes de SEP. Pour s’assurer que les troubles cognitifs ne sont pas dus à un état dépressif ou à la fatigue, l’examen neuropsychologique tient toujours compte de ces phénomènes dans l’appréciation des performances cognitives.

Les troubles cognitifs varient-ils beaucoup au cours du temps et sont-ils de longue durée? Les problèmes cognitifs peuvent varier dans la mesure où les poussées peuvent parfois les péjorer. La présence de facteurs pathologiques supplémentaires, comme des troubles du sommeil, de la fatigue, un état dépressif, etc., peut influencer négativement les performances cognitives et être en soi à l’origine des éventuelles fluctuations. Il n’y a que peu de patients qui ne manifestent des troubles que durant les poussées et qui retrouvent ensuite toute leur capacité cognitive. Il reste en général au minimum de petites restrictions, qui ne sont cependant pas forcément gênant dans la vie de tous les jours, pour autant qu’on applique des stratégies de gestion appropriées.

Existe-t-il des traitements ciblés contre les troubles de la fonction cognitive?
Il n’existe pas de «pilule» capable de traiter spécifiquement et d’éliminer les troubles cognitifs propres à la SEP. On peut essayer, par une approche non pharmacologique, de lutter contre les problèmes cognitifs par des mesures de type entraînement cognitif. On part de l’idée qu’il doit être possible de remettre en route des processus déficients par une stimulation ciblée et que le cerveau va répondre à cette stimulation par une réorganisation. N’importe quelle activité mentale (jouer aux cartes, faire des mots-croisés, jouer aux échecs, etc.) encourage le système nerveux central à rester actif.
Dernière édition par fafalarousse le 19 mars 2015, 20:17, édité 1 fois.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13919
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar Defcom » 19 mars 2015, 20:15

cou2 Bonsoir Jacques et bienvenu2
Effectivement,la maladie peut causer ce genre de problème.Lobidique a mis des liens qui devrait t'aider a comprendre ce qu'il se passe.
Le déni n'est pas la meilleure solution dans ce genre de situation,malheureusement.
Courage pour cette épreuve :wink:
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

jacques
Débutant(e)
Messages : 4
Inscription : 19 mars 2015, 06:36
Contact :

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar jacques » 19 mars 2015, 20:37

Désolé si le titre de mon sujet de discussion a pu heurter les personnes atteintes de la SEP ; je ne me pose pas en victime, je ne suis pas un saint non plus mais je ne savais pas tout ça car il y avait une telle chape de plomb autour de sa maladie de la part de son entourage familial qu'à chaque fois que j'ai évoqué le sujet, je me suis pris un scud ou on entendait les mouches pêter ! Je trouve ce comportement d'une lâcheté consternante et moi j'ai payé cette lâcheté très cher ! Comment aurais-je pu savoir ?

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar fafalarousse » 19 mars 2015, 20:56

jacques, c'est bien pour ça que tu as eu raison de venir, et tu peux revenir à chaque fois que tu te poses des questions, nous avons plusieurs conjoints de sépiens ici, et, comme personne ne leur dit jamais rien, au moins ils ont des réponses. et ça les aide bien. fait un petit tour sur les sujets, tu en apprendras beaucoup sur la sep. les grosses rigolades et les coups de ras le bol, tout y est.
bonne soirée à toi.
sous sommes tous des victimes, ceux qui ont la sep, et leur conjoint. tkt pas, ça on le comprend bien.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Zawatta
Passionné(e)
Messages : 1926
Inscription : 22 oct. 2014, 19:08
Ville de résidence : Loir et Cher
Prénom : Véronique
Contact :

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar Zawatta » 19 mars 2015, 23:53

Bonsoir Jacques et bienvenu2. Désolée pour ta situation de couple, j'espère que ça va s'arranger :)
Malade mais je me soigne ;)

jacques
Débutant(e)
Messages : 4
Inscription : 19 mars 2015, 06:36
Contact :

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar jacques » 20 mars 2015, 06:42

Merci pour votre soutien ; j'ai bon espoir que ça s'arrange avec mon épouse ;nous nous voyons de temps en temps et je l'ai accompagnée pour son examen IRM l'autre jour ; je crains surtout la pression de son entourage familial et surtout de ses enfants qui ne m'ont pas vraiment accepté et m'ont souvent manqué de respect, sans que leur mère ne bronche bien souvent ! C'est dur car mon épouse est tellement harassée de fatigue et elle travaille comme une damnée ; je faisais quasiment toutes les tâches ménagères quand je vivais à plein temps avec elle, par amour pour elle. Toute cette omerta familiale autour de sa maladie n arrange rien.

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar lobidique » 20 mars 2015, 06:59

La famille qui "prend la maladie à sa façon" (déni ou autre) c'est assez fréquent.

Chez moi, c'est surtout avec ma mère que j'ai eu des mots. Quand j'avais le malheur de dire quelque chose, elle me répondait que tout le monde a ça. Ce qui signifie bien sûr : "J'ai ça aussi !". Je lui ai une fois répondu : "J'aurais juste aimé que ce soit 25 ans plus tard."

Maintenant, je me tais et je prends mes distances.
Image

Zawatta
Passionné(e)
Messages : 1926
Inscription : 22 oct. 2014, 19:08
Ville de résidence : Loir et Cher
Prénom : Véronique
Contact :

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar Zawatta » 20 mars 2015, 23:46

Idem pour moi, mon père la 1ère fois qu'il m'a vu avec ma canne m'a dit "tu fais quoi avec une canne ?" Il a mis un moment à comprendre, mais là, au bout de 2 ans, il a digéré...< :)
Malade mais je me soigne ;)

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: présentation jacques nouveau

Messagepar fafalarousse » 21 mars 2015, 09:53

j'avoue que chez moi, ça n'a jamais été digéré, ma mère m'a dit que j'étais la honte de la famille, tu parles, j'avais une grand mère qui était morte du parkinson et l'autre qui commençait l'alzaimer, quand on veut noyer son chien....
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.


Revenir vers « Comment vivre avec la maladie d'un proche ? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité