Composition du rebif et sa fabrication

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Composition du rebif et sa fabrication

Messagepar lulu » 04 janv. 2011, 21:13

Je suis vegetalienne, plus par dégout profond de l'idée d'avaler des cadavres que par principe.

Et je m'interesse à la composition de mon traitement. J'ai du mal à trouver des infos, si ce n'est que le rebif est produit à partir, je cite, de proteines de hamster.

Avant de lancer le sujet, je voudrais m'assurer de ne pas susciter de débat sur nos modes de vies, ils nous regardent respectivement et personne n'a a juger l'autre ;)

Si je m'interroge, c'est que ne trouvant pas de réponse correcte à la question de la fabrication (la mise en oeuvre) du rebif, il me vient des images assez ignobles à l'esprit de hamster qu'on broie pour mon petit confort...

Savez vous comment est fabriqué ce traitement et savez vous si les autres traitement de fond sont également fabriqués à partir d'animaux?

S'agit il vraiment d'animaux qu'on "cultive" pour les tuer, ou bien (je n'y connais strictement rien là dedans, désolée si je parais stupide) part on d'un echantillon unique qu'on 'cultive' lui aussi (comme la peau pour les brulés je crois!)?

Merci d'avance pour vos réponses!

josé
Passionné(e)
Messages : 1708
Inscription : 17 nov. 2007, 13:54
Localisation : Qqpart, entre deux étoiles qui brillent de milles feux (Dans les nuages, le reste du temps) :o)
Contact :

Messagepar josé » 04 janv. 2011, 21:57

Oublies l'image du hamster qu'on "broie" pour en extraire ce qui nous intéresse ...

On m'a expliqué que les interférons 1 α et 1 β (qui nous intéressent donc, et qu'on retrouve dans des traitements tels que Betaferon, Rebif, Avonex, etc ...) sont produit par génie génétique

Image

On élève pas ces animaux pour les tuer, mais pour fournir des cellules, qu'on va cultiver, soit in vitro (ce qui est la façon de faire quasiment généralisée, maintenant), soit in vivo (on m'a expliqué que ça a quasiment disparu)

Donc, en gros, les hamsters fournissent des cellules (tirés de leurs ovaires en fait, même), qu'on modifie, et qu'on cultive, et dont on isole l'interféron, au final

On m'a expliqué qu'au lieu de cellules de Hamster, on pouvait utiliser à la place certaines bactéries comme "Escherichia coli", par exemple (on en a plein dans l'intestin de celle là)

Après, je ne suis pas sur que le hamster soit si heureux que ça, mais je crois qu'il s'en fout un peu, et au moins,
il ne termine pas comme papa hérisson quand il rentre bourré et fait des avances à maman hérisson qui ne veut pas se laisser faire, à savoir, empalé :D

Donc non, pas de Hamster au shaker, juste à la cuillère :P ; )

P.S. : L'interféron n'est qu'un produit de la cellule, pas la cellule en elle même, ok ? : )
« Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » F. Nietzsche - « Piti Grigory, admets que tu ne viens pas vraiment pour la chasse » :D

Avatar de l’utilisateur
Papaye
Confirmé(e)
Messages : 241
Inscription : 21 juin 2010, 01:55
Localisation : Montréal
Contact :

Messagepar Papaye » 05 janv. 2011, 02:27

Salut Lulu,

Je suis agréablement surprise de découvrir une autre végétalienne atteinte de sclérose en plaques =)

Dans certaines études, on prétend que le végétalisme permet plus ou moins de guérir la maladie (Swank entre autres), mais pourtant, j'ai développé la SEP. Et je suis végétalienne depuis près de 11 ans.

J'avais le coeur à l'envers à l'idée de prendre un médicament qui contient des ovaires de hamsters chinois. L'infirmière m'avait dit que le Rebif était fait à partir d'ovaires, mais si je me souviens bien, le Betaferon était fait de façon synthétique.... J'ai finalement opté pour le Rebif parce qu'on peut le conserver plus longtemps à la température de la pièce, mais je mentirais si je te disais que je ne me sens pas coupable...
29 ans
Diagnostic : mai 2010
Rebif depuis juillet 2010

josé
Passionné(e)
Messages : 1708
Inscription : 17 nov. 2007, 13:54
Localisation : Qqpart, entre deux étoiles qui brillent de milles feux (Dans les nuages, le reste du temps) :o)
Contact :

Messagepar josé » 05 janv. 2011, 03:17

Ca ne contient pas les ovaires ...

Ce sont des cellules prélevées, qu'on modifie et qui vont produire les interférons, une fois cultivées.

Et je voudrais pas te décevoir, mais c'est la méthode utilisée pour produire tous les types d'interférons 1 α et 1 β (Betaferon y compris) en "quantité industrielle"

On ne sait pas les synthétiser, on est obligé de les faire produire par d'autres cellules vivantes
« Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » F. Nietzsche - « Piti Grigory, admets que tu ne viens pas vraiment pour la chasse » :D

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Messagepar lulu » 05 janv. 2011, 20:50

Ok, je comprends mieux.. ça me rassure à moitié effectivement, j'imaginais quelque chose d'assez barbare, même si bon... je serais pas forcément à l'aise qu'on vienne butiner mes ovaires pour la santé de mon prochain. :lol:

Je comprends...
ça fonctionne comme certains vaccins alors?

J'ai un peu plus cherché hier soir, et j'ai trouvé un site anglophone qui parlait de ça. En substance, ça disait qu'effectivement, les rebif, avonex et extavia je crois, était forcément produits à partir de cellules de mammifères. Soit du hamster, soit de l'albumine (est ce que c'est bien ça? ) humaine.
Seul copaxone est un produit de synthese selon ce même site.

Papaye, je suis navrée, car tous ces traitement ont forcément été testés sur des animaux, comme tous les médicaments.

Donc.. quoiqu'il en soit, si on decide de se soigner, c'est en faisant des choix que j'aurai apprécié qu'on me présente avant que je commence à me piquer...

N'aurait on pas les moyens de "cloner" seulement un appareil génital de mammifere pour en extraire ces cellules sans avoir à ponctionner toutes ces betes ?

Une autre question que je me pose, peut etre un peu stupide aussi, mais tant pis :
Pourquoi des hamsters plutot que des rats par exemple? Est ce que ça veut dire qu'il y a quelque chose de spécial dans les cellules ovariennes de cette espece là?
Je vois sur ton image que la cellule est 'juste' le sac dans lequel on met ce qui nous interesse, pour ensuite le multiplier, alors j'imagine que ça pourrait fonctionner avec n'importe quel mammifere?
Tu dis qu'on isole ces cellules ensuite, est ce que ça veut dire que dans le rebif, il n'y a plus que l'interferon?

Ce qui me chiffonne également, c'est de m'injecter "une partie" d'une autre espece dans le corps, c'est quand même un peu anti-naturel si je peux dire.
Je suis vraiment inculte là dedans, mais à terme, puisque les injections sont très rapprochées et au long terme, n'y a t il pas un risque?
mais si on enlève ces cellules, si j'ai bien compris, alors non..?

Ca m'interroge pas mal, désolée de vous ennuyer avec ça. J'espère ne pas etre lourdingue.. je vois mon neuro le 13, j'espère bien obtenir des réponses de lui aussi.

Merci en tout cas José pour ces explications :D


Revenir vers « REBIF »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités