IRM sous cortisone : impact?

Cortisone
ameil
Habitué(e)
Messages : 99
Inscription : 30 déc. 2015, 23:26
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=12666
Contact :

IRM sous cortisone : impact?

Messagepar ameil » 06 avr. 2016, 11:13

Bonjour :)

Je dois repasser une IRM cérébrale le 21 avril, car il y a eu suspicion SEP
(1er IRM 14 plaques qui ne se réhaussent pas, et pleins de symptômes bizarres)

Pour l'instant, le diagnostic semble prendre une autre direction (maladie rare du sang), mais qui n'explique pas les plaques.
Aujourd'hui, je dois voir un spécialiste pour un de autres soucis, qqc de potentiellement relié au problème hématologique.
Ca me semble assez probable qu'il voudrait me mettre sous cortisone (pas en bolus, mais TTT continu).

Ma question:
Si je suis sous cortisone, est-ce que cela peut impacter l'aspect des plaques, des petits changements qu'il aurait pu y avoir depuis la dernière IRM, (rehaussement, nombre)?
Je veux dire, ce serait bête d'avoir attendu ce temps, pour à la fin avoir une IRM "leurrée" ...
Je préférerais différer un traitement de quelques semaines.

Je vais bien sûr en parler à ce spécialiste.
Je vais voir un interniste le 11, et le neuro quelques jours après l'IRM.

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: IRM sous cortisone : impact?

Messagepar fafalarousse » 06 avr. 2016, 12:14

franchement, je ne vois pas ou ça pourrait poser souci, la cortisone n'agit pas sur les plaques, mais juste sur une reprise plus rapide, après une poussée, et en plus, il faut bien 6 mois pour que les plaques apparaissent sur l'IRM. ce ne sont que de simples cicatrices. qui brillent quand elles sont récentes, et qui s'éteignent quand elles sont anciennes.
alors, ne te met pas la rate au court bouillon, c'est inutile de t'angoisser.
quant aux plaques , ça dépend de la disposition, elles ne sont pas toutes originaires d'une démyélinisation, et quand bien même, il y a bien d'autres maladies démyélinisantes.

tiens en voila un petit aperçu, et n'oublions pas qu'un simple virus provoque des plaques

Cette liste n'est pas exhaustive, mais voici les principales affections qui se caractérisent par la destruction progressive de la gaine de myéline qui entoure les nerfs. faut du temps pour en faire le tour riree


origine inconnue
SCLEROSE EN PLAQUES

MYELITE TRANSVERSE AIGUE

NEUROMYELITE OPTIQUE AIGUE

MYELINOLYSE CENTROPONTIQUE

SYNDROME DE GUILLAIN BARRE

LEUCODYSTROPHIE

LEUCODYSTROPHIE A CELLULES GLOBOIDES

LEUCODYSTROPHIE METACHROMATIQUE

ADRENOLEUCODYSTROPHIE

MALADIE DE PELIZAEUS MERZBACHER

MALADIE DE KRABBE

MALADIE DE LEIGH

MALADIE D'ALPERS

D'origine infectieuse

MALADIE DE CREUTZFELDT JAKOB

LEUCOENCEPHALOPATHIES

MALADIE DE LA VACHE FOLLE

LEUCO ENCEPHALOPATHIE MULTIFOCALE

[hr]Autres Étiologies : les lipidoses

MALADIE D'AUSTIN

MALADIE DE FABRY

MALADIE DE FARBER

MALADIE DE GAUCHER

MALADIE DE KRABBE

MALADIE DE NIEMANN PICK

MALADIE DE SCHINDLER

MALADIE DE TAY-SACHS

MALADIE DE WOLMAN

MALADIE DE SCHOLZ-GREENFIELD
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

lélé
Accro
Messages : 2496
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: IRM sous cortisone : impact?

Messagepar lélé » 06 avr. 2016, 13:02

Y'en à qui font peur rien que par leur nom!! ragee

Pour la cortisone, je pense idem

Tiens nous au courant de ce que le spécialiste t'a dit
<2


Revenir vers « BOLUS DE SOLUMEDROL »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité