copaxone

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lobidique » 19 févr. 2013, 07:59


http://www.lorsep.org/faq.asp?doctype=29
Question : Les bolus sont-ils compatibles avec les traitements de fond ?

Il n’y a aucune incompatibilité entre ces deux types de traitement. Il est même recommandé de ne pas arrêter le traitement de fond lors du traitement par Solumédrol.
Image

Avatar de l’utilisateur
forigoler
Habitué(e)
Messages : 16
Inscription : 13 févr. 2013, 09:09
Contact :

Re: copaxone

Messagepar forigoler » 19 févr. 2013, 10:08

Je confirme : j'ai poursuivis les 2 en décembre.

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lulu » 25 févr. 2013, 10:52

merci :D

Je viens d'appeler "copact", ne me souvenant pllus de la personne à joindre pour commencer le traitement.
Parait qu'une infirmière me rappellera pour prendre rv et puis voilà... en avant!

En attendant, pas été sage, j'ai trouvé une video montrant une injection avec le stylo, j'ai un poil frémis en entendant le bruit au déclenchement.. je suis plus très sure finalement... :))) j'ai peur des aiguilles, mais je me demande si je ne vais pas quand meme essayer sans ce stylo.. J'étais habitué à l'injecteur rebif, bien meilleur et silencieux.

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lobidique » 25 févr. 2013, 12:46

J'avoue que la seringue et moi, ça fait deux.

J'ai dû faire un autre traitement (injection à la seringue dans le ventre). A la première injection, aussitôt la seringue enfoncée, par réflexe, elle s'est retrouvée ressortie. ragee

Tandis qu'avec l'injecteur, s'il est loin d'être silencieux, c'est rapide.
Image

Avatar de l’utilisateur
forigoler
Habitué(e)
Messages : 16
Inscription : 13 févr. 2013, 09:09
Contact :

Re: copaxone

Messagepar forigoler » 25 févr. 2013, 14:44

Je préfère également le stylo. Le bruit je ne l'entends même plus à force (presque 1 an de copaxone) Ce qui me rassure avec le stylo, c'est qu'on ne voit pas du tout l'aiguille et surtout on n'a pas à gérer l'injection du produit. Seule, j'aurais peur d'injecter trop vite ou trop lentement. Idem pour l'aiguille, j'aurais peur de piquer trop ou trop peu profond dans la peau. Là tout est géré "automatiquement" !

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lulu » 06 mars 2013, 10:35

et bien finalement, je me suis décidée à affronter cette phobie des aiguilles, et j'ai reussi! :)
Et je ne suis pas peu fiere!
J'en suis à ma deuxième dose, je n'ai pas eu mal du tout, je n'ai meme pas senti l'aiguille, c'est pour dire. Par contre le produit brule un peu, mais on s'y fait.

Je fais particulièrement attention à bien pincer la plus grosse epaisseur de peau, mais je suis pas bien grasse, et je pique pas perpendiculairement comme avec un injecteur, mais plutot de biais.

Vraiment, ça m'a etonnée, mais c'est très facile, absolument indolore!! L'aiguille est tellement fine et courte, il faut par contre faire attention de ne pas laisser l'aiguille ressortir toute seule quand on injecte. C'est le seul bémol, il n'y a pas .. vous savez, les petits rebords qui permettent de bien aggriper la seringue quand on pousse le piston.

Sinon c'est vraiment un jeu d'enfant.

pour l'instant, je reste sur les cuisses.

Je n'ai toujours pas encontré l'infirmier chargé de me former, mon téléphone étant en panne on a pas pu fixer de RV pour ça, et finalement, tant mieux!
:D

Avatar de l’utilisateur
forigoler
Habitué(e)
Messages : 16
Inscription : 13 févr. 2013, 09:09
Contact :

Re: copaxone

Messagepar forigoler » 06 mars 2013, 14:25

Tu peux aussi appeler le numéro vert : COPSERVICE 0 805 400 600

Ils sont à l'écoute et te donne de bons renseignements. Selon ta question, ils peuvent aussi t'orienter vers un médecin pour une question plus "technique".

Bon courage.

seeler
Confirmé(e)
Messages : 179
Inscription : 10 août 2009, 08:48
Contact :

Re: copaxone

Messagepar seeler » 22 mai 2013, 08:59

Pouah... Première fois en presque trois ans que je n'ai pas réussi à injecter le produit en totalité... J'ai piqué dans la cuisse, mais j'ai du me débrouiller comme un manche... Un peu de sang est remonté dans la seringue. Arrivée à mi-seringue, j'ai commencé à me sentir tellement mal que j'ai du la retirer et m'allonger sur le lit (je me voyais pas trop perdre connaissance avec une seringue plantée dans la cuisse) ; envie de vomir, la tête qui bourdonne, gros coup de chaleur...

J'ai du piquer bien comme il faut dans la bonne grosse veine, j'ai une quantité importante de sang qui s'est fait la malle.

eluboulè

Bon, j'espère que ce soir ça va mieux se passer...

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lobidique » 22 mai 2013, 10:05

Je l'espère pour toi mais je n'ai jamais eu le problème deux jours de suite.

Où avais-tu piqué ? Quelqu'un m'a dit d'éviter de piquer trop à l'extérieur des cuisses. Depuis que j'y fais attention, je n'ai plus eu ce problème.

Bon courage. Je sais que ça fait peur de se repiquer après mais on oublie.
Image

seeler
Confirmé(e)
Messages : 179
Inscription : 10 août 2009, 08:48
Contact :

Re: copaxone

Messagepar seeler » 22 mai 2013, 10:28

En fait, je n'ose pas piquer trop vers l'intérieur, car c'est bien connu, c'est très sensible, et une fois j'ai eu mal, donc je pique plus vers le centre extérieur... Une fois j'ai vraiment piqué vers l'extérieur comme si je piquais sur le côté de la cuisse et j'ai eu mal... Mais là, c'est vraiment parce que je n'ai pas fait attention avec la lumière tamisée les veines ne se voient pas (il était tard).

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lobidique » 22 mai 2013, 11:18

Moi, je ne vois pas mes veines. Parfois, ça saigne plus ou moins fort mais ce n'est pas grave. (Il est très rare que ça ne saigne pas du tout.)
Image

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Re: copaxone

Messagepar Lelette » 22 mai 2013, 21:04

J'ai renoncé depuis longtemps à piquer dans les cuisses (réactions type oeufs d'autruche à chaque fois :shock: ). Je ne pique plus que dans le ventre et dans les hanches, et ça se passe plutôt bien (les saignements sont très rares).
Sans stylo, j'enfonce jusqu'à la garde, et surtout, je ne pince pas la peau (voire même, je tire pour qu'elle soit le plus lisse possible). Conseils d'une infirmière spécialisée de la Salpétrière, et depuis, plus de problème d'injection !

josé
Passionné(e)
Messages : 1708
Inscription : 17 nov. 2007, 13:54
Localisation : Qqpart, entre deux étoiles qui brillent de milles feux (Dans les nuages, le reste du temps) :o)
Contact :

Re: copaxone

Messagepar josé » 23 mai 2013, 02:41

Lelette a écrit :J'ai renoncé depuis longtemps à piquer dans les cuisses (réactions type oeufs d'autruche à chaque fois :shock: ). Je ne pique plus que dans le ventre et dans les hanches, et ça se passe plutôt bien (les saignements sont très rares).
Sans stylo, j'enfonce jusqu'à la garde, et surtout, je ne pince pas la peau (voire même, je tire pour qu'elle soit le plus lisse possible). Conseils d'une infirmière spécialisée de la Salpétrière, et depuis, plus de problème d'injection !

Quand j'étais sous Avonex et que je me faisais mes intra musculaires, je tirais pour tendre la peau, et ça se passait très bien, même quand l'aiguille était complètement plantée dans la cuisse : )

C'est l'infirmière de mes débuts avec Avonex qui m'avait appris le geste, et je comprends pas pourquoi d'autres vous font pincer/plisser la peau, même pour une sous cutanée
« Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » F. Nietzsche - « Piti Grigory, admets que tu ne viens pas vraiment pour la chasse » :D

Avatar de l’utilisateur
fatima1973
Fidèle
Messages : 458
Inscription : 21 mars 2013, 20:16
Contact :

Re: copaxone

Messagepar fatima1973 » 27 juin 2013, 21:19

seeler a écrit :En fait, je n'ose pas piquer trop vers l'intérieur, car c'est bien connu, c'est très sensible, et une fois j'ai eu mal, donc je pique plus vers le centre extérieur... Une fois j'ai vraiment piqué vers l'extérieur comme si je piquais sur le côté de la cuisse et j'ai eu mal... Mais là, c'est vraiment parce que je n'ai pas fait attention avec la lumière tamisée les veines ne se voient pas (il était tard).
Mon infirmière copaxone m'a dit, si je le voulais de piquer aussi sur l'intérieur des cuisses car beaucoup de patients le font .J 'ai essayé et effectivement c'est bien pour moi. En fait la peau n'est pas plus fine. Ca permet d'avoir plusieurs points d'injection.
Jusqu'à preuve du contraire.

Avatar de l’utilisateur
pytra
Habitué(e)
Messages : 45
Inscription : 10 oct. 2005, 21:43
Localisation : Lyon
Contact :

Re: copaxone

Messagepar pytra » 03 août 2013, 17:18

moi aussi sans stylo, rarement les cuisses ;)
**half of what I say is meaningless**

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: copaxone

Messagepar lobidique » 17 nov. 2013, 11:06

Image

Avatar de l’utilisateur
vanou83
Habitué(e)
Messages : 23
Inscription : 14 nov. 2013, 19:55
Contact :

Re: copaxone

Messagepar vanou83 » 18 nov. 2013, 11:33

Oui c est pas simple copaxone. Moi ça fait seulement 15 jours mais c est lourd. Après pas le choix donc on se plie au rituel quotidien.
J ai aussi abandonné les bras ... je m hydrate bien la peau du coup aucune réaction cutanée qui dure plus de 24h.
Par contre nausées quasi quotidienne. Et l autre soir j ai pris un verre d alcool au resto, j avais l impression d etre ivre . Fini l alcool

Avatar de l’utilisateur
fab78
Fidèle
Messages : 622
Inscription : 15 janv. 2014, 11:58
Ville de résidence : Sannois (95)
Prénom : Fabien
Contact :

Re: copaxone

Messagepar fab78 » 17 janv. 2014, 10:58

Bonjour,
Je suis sous copaxone aussi et je doit dire que ce médicament est bien car il n'y a quasiment pas d'effets secondaire le seul hic est qu'il faut se piquer tout les jours :(
Je ne sais pas si c'est arriver qu'a moi mais au début de mes injections ( quand je commençait tout juste le traitement et que j'était pas doué), il m'arriver de piquer dans le muscles, et le je peut vous dire que j'ai déguster, pendant toutes la nuit le membre où je piquait été carrément paralyser avec d'atroces douleurs, donc faites attention.
Mais si je suis le seul alors c'est que j'était vraiment pas doué lol
Diagnostiquer SEP en 2009, sous copaxone, changement de métier (mécanicien passé à informaticien).
Puis Cancer (maladie d'Hodgkin) en 2011, chimio pendant 8 mois.
Mais la vie continue :)

Avatar de l’utilisateur
ralx34
Habitué(e)
Messages : 22
Inscription : 29 juil. 2013, 18:27
Ville de résidence : Béziers
Contact :

Re: copaxone

Messagepar ralx34 » 17 janv. 2014, 13:12

je suis sous copaxone depuis juillet, depuis mi juillet jusque il y a 10 jours : insomnies !!! impossible de m'endormir et je ne dormais que 5-6 heures ....
j'en ai parlé à ma neuro, elle ne connaissait pas cet effet secondaire, du coup sur ses conseils je fais la piqure le matin, et là nausées et vomissements, que je n'avais pas le soir, j'ai mis plusieurs jours à faire le lien, depuis trois jours je fais la piqure en milieu de journée .... je dors de nouveau 8 h par nuit, même si j'ai du mal à m'endormir, m'enfin hier soir me suis endormie en lisant et visiblement j'ai pas lu grand chose lolll, donc je vais voir au fur et à mesure, j'espère que ces soucis seront réglés définitivement !

Avatar de l’utilisateur
fab78
Fidèle
Messages : 622
Inscription : 15 janv. 2014, 11:58
Ville de résidence : Sannois (95)
Prénom : Fabien
Contact :

Re: copaxone

Messagepar fab78 » 17 janv. 2014, 13:20

Ah mince et tu prend rien d'autre qui pourrait causé ces insomnies?
Moi je fait ma piqure vers 19h-20h et j'ai jamais eu d'insomnies a cause de sa
Diagnostiquer SEP en 2009, sous copaxone, changement de métier (mécanicien passé à informaticien).
Puis Cancer (maladie d'Hodgkin) en 2011, chimio pendant 8 mois.
Mais la vie continue :)


Revenir vers « COPAXONE »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité